Faux ! "La stabilité des prix, c’est forcément une bonne chose."

En débat

Faux ! "La stabilité des prix, c’est forcément une bonne chose."

Protectrice du pouvoir d’achat, l’inflation zéro est a priori la panacée. Mais elle risque de se muer en une déflation aux effets dévastateurs.

Pendant des années, elle a été recherchée, vantée. Combien de ministres des Finances des années 70 et 80 ont-ils rêvé de ce Graal : la stabilité des prix ?

Aujourd’hui, l’objectif est atteint. En 2020, en France, les prix à la consommation n’ont augmenté que de 0,5 %, selon l’Insee.

Pourquoi ne s’en félicite-t-on pas plus bruyamment ? Parce que finalement, l’idée bien établie selon laquelle l’inflation est néfaste et la stabilité des prix bénéfique est battue en brèche.

Tout est question de mesure. Aucun économiste ne regrette la hausse des prix à deux chiffres. Mais les experts constatent aujourd’hui les effets négatifs d’une hausse des prix si faible qu’elle menace de se muer en déflation (baisse des prix et des salaires).