Loin de ce que l’on constate aux États-Unis, les inégalités de revenus ont seulement légèrement progressé ces dernières années en France.

Qui pourrait en douter ? Les inégalités se sont fortement accrues en France, ces dernières années. La gauche l’affirme et elle n’est pas la seule.

Alors ministre de l’Économie, Emmanuel Macron s’en inquiétait, en 2016, à l’occasion d’un colloque à Bercy auquel il avait convié l’économiste Thomas Piketty, qui a mis le sujet au cœur de ses travaux1.

Illustration inégalités société France

"En réalité, rien ne change. Moi, par exemple, avant d'être riche, j'étais déjà riche." Illustration et légende : Érik Tartrais

Que dit l’indice de Gini ?

L’idée s’est donc imposée, ici, d’une France à l’unisson des pays anglo-saxons, États-Unis en tête, où les inégalités se sont sans conteste fortement creusées depuis le milieu des années 80.

En Chiffres

1,5 %

Soit la progression annuelle du salaire des 10 % des plus aisés aux États-Unis

La principale mesure des inégalités de revenus, la plus synthétique, c’est l’indice de Gini, très simple à comprendre. S’il est égal à zéro, cela traduit une société parfaitement égalitaire, chacun disposant des mêmes ressources que son voisin. Une valeur de 1 signifierait, au contraire, qu’une seule personne s’accaparerait tous les revenus distribués pendant une année donnée.

Aux États-Unis, cet indice est passé de 0,35 au milieu des années 80 à 0,41 en 2018, avant de redescendre à 0,39 en 2017. Cette hausse est considérable.

Très concrètement, le salaire des ouvriers américains stagne depuis 1980 (une fois l’inflation défalquée). Alors que dans le même temps, les revenus (salaires, revenus du patrimoine) des 10 % les plus aisés ont progressé de 1,5 % par an.

L’écart peut paraître minime. Mais sur 38 ans – les dernières statistiques datent de 2018 – la différence finit par devenir très significative : la progression des revenus du dernier décile (le plus aisé) atteint au total 76 %.

Sources

1. Dans Les Hauts Revenus en France au XXe siècle. Inégalités et redistribution (1901-1998), Grasset, 2001