Les banques centrales doivent-elles craindre les cryptomonnaies ?

En débat

Les banques centrales doivent-elles craindre les cryptomonnaies ?

Le bitcoin, une monnaie numérique produite par un algorithme et un réseau d’ordinateurs, trouve de plus en plus d’adeptes. Les banques centrales, chargées de réguler la création et la circulation de la monnaie légale, doivent-elles y voir un concurrent et le craindre ? Débat. 

dEbatbitcoin.png

OUI. Car le bitcoin est une monnaie indépendante de l'État

Claire Balva, co-fondatrice de l’entreprise Blockchain Partner. Cette société conseille des entreprises qui souhaitent investir dans les crypto-monnaies. (à gauche)

Depuis un siècle, la monnaie était forcément gérée par une banque centrale, liée à l’Etat. Avec le bitcoin, il n’y a pas de gestionnaire identifié. Les bitcoins sont produits à partir d’un algorithme et d’ordinateurs travaillant en réseau. Ensemble, ils résolvent un problème qui mène à la création de bitcoins. Les banques centrales n’ont pas de prise sur ce phénomène indépendant.

Le bitcoin étant géré par un programme hébergé sur des milliers de serveurs, il faudrait, pour le modifier, obtenir l’accord de toute la communauté qui l’utilise. Il n’y a pas, comme pour les banques centrales, une personne décisionnaire qui pourrait prendre des mesures sans l’accord des autres.