Relance : « La formation professionnelle dans les lycées doit évoluer »

En débat

Relance : « La formation professionnelle dans les lycées doit évoluer »

Malgré une forte croissance l'an passé, l'apprentissage dans les lycées professionnels ne représente qu'un peu plus de 10 % des jeunes pouvant revendiquer ce type de contrat. À l'heure des plans de relance post-Covid, il est nécessaire de renforcer cette voie, soutiennent Véronique Blanc et Éric Garnier, spécialistes de la formation professionnelle initiale et continue.

En 2020, malgré la crise sanitaire, l’apprentissage a connu en France une croissance de plus de 40 %, avec 495 000 contrats signés dans le secteur privé. C’est le fruit des efforts développés par tous les acteurs, entreprises et organismes de formation, dans le cadre de la mise en œuvre de la « loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel » (5 septembre 2018) et du plan gouvernemental lancé le 1er juillet 2020, avec des aides exceptionnelles de 5 000 euros à 8 000 euros pour le recrutement d’un apprenti.

En Chiffres

495 000

Contrats d'apprentissage ont été signés en 2020 dans le secteur privé.

Pour poursuivre dans cette belle dynamique, il sera nécessaire de booster l’apprentissage dans le système éducatif. En effet, l’apprentissage dans les lycées représente un peu plus de 10 % des 495 000 apprentis au niveau national alors que près de 650 000 jeunes, qui sont scolarisés dans les lycées professionnels, pourraient revendiquer un contrat d’apprenti.