Développement durable : les entreprises sont-elles sincères ?

En débat

Développement durable : les entreprises sont-elles sincères ?

Certaines sociétés pratiquent le greenwashing (écoblanchiment), utilisant abusivement l’argument écologique pour valoriser des activités tournées purement et simplement vers le profit. Pas simple de distinguer la part de sincérité et de calcul, mais salariés et candidats à l’embauche ne s’y trompent pas.

Les exposés de ces pages s’inscrivent dans un cours de rhétorique, ils ne reflètent en rien les idées et opinions des étudiants concernés

Duel étudiant

Développement durable : les entreprises sont-elles sincères ?

Oui, les entreprises s’impliquent réellement

Denis Bunya,

Étudiant en 2e année de classe préparatoire ECT au lycée de la Venise Verte (Niort)

Non, c’est un faux nez pour le profit

Romain Boujon,

Étudiant en 2e année de classe préparatoire ECT au lycée de la Venise Verte (Niort)

L'avis de Denis Bunya, : Oui, les entreprises s’impliquent réellement

« Notre maison brûle et nous regardons ailleurs. » C’est par ces mots prononcés en 2002 devant l’assemblée du quatrième Sommet de la Terre à Johannesburg que l’ex-président Jacques Chirac exhortait l’ensemble des acteurs de la vie économique à se sentir concernés par le réchauffement climatique.

Aujourd’hui, beaucoup d’entreprises s’intéressent au développement durable et affirment mettre en œuvre des actions concrètes pour préserver l’environnement, la santé, la sécurité ou le bien-être de leurs salariés.

Cette Responsabilité sociale des entreprises (RSE) témoigne d’une recherche de performance globale. La RSE a connu une vraie montée en puissance ces dernières années – notamment sous l’effet des crises climatiques et du déclin alarmant de la biodiversité – si bien que M. Porter et M. Kramer considéraient, en 2011, qu’elle était « devenue une priorité inévitable des dirigeants d’entreprise partout dans le monde ».