La transparence garantit-elle la confiance ?

En débat

La transparence garantit-elle la confiance ?

A l'heure où le monde économique et politique fait face à une forte pression citoyenne, deux étudiants s'opposent sur la place à accorder à la transparence dans notre démocratie. 

La transparence garantit-elle la confiance ?

Oui, car elle assainit le débat politique

Jules Baudet

Étudiant en Bachelor à l’École Polytechnique

NON, CAR LA TRANSPARENCE N’EST PAS LA VÉRITÉ

Aurélie Joly

Groupe ADP

L'avis de Jules Baudet : Oui, car elle assainit le débat politique

La transparence est l’élément clé qui permet d’établir un rapport de confiance entre les acteurs d’une démocratie. Si la transparence apparaît dans le débat national depuis les années 1970, elle est aujourd’hui un sujet central, présenté comme une des priorités des mandats de François Hollande, puis d’Emmanuel Macron. La sortie de la crise de 2008 et la préoccupation écologique ont rendu les questions d’allocations de nos ressources délicates, et le consensus difficile à atteindre. Les tensions sous-jacentes au débat politique se doublent d’une profonde défiance des citoyens envers leurs élus(1).

Puisque nos représentants sont, selon la conception du pouvoir de Locke, mandataires du peuple, la défiance enfantée par les scandales de corruption nuit à la mise en place de politiques qui pourraient être bénéfiques. Nous devons combattre cette défiance, qui compromet le débat d’idée et la coopération. La transparence comme devoir et exigence de moralité permet d’assainir le débat, de rouvrir le dialogue social et de limiter les fake news.