Débat. Une épidémie nuit-elle à la consommation ?

Consommation

Débat. Une épidémie nuit-elle à la consommation ?

La crise sanitaire engendre inévitablement un impact sur la consommation, négatif pour certains commerces physiques contraints de fermer, positif pour les enseignes d’e-commerce et pour l’environnement. Il est cependant difficile d’estimer si, globalement et finalement, cet impact sera néfaste ou bénéfique. Deux étudiantes débattent autour de cette question. 

CaClashe-Etudiants-crise-sanitaire-consommation.jpg

Oui, parce que les revenus des ménages chutent.

Safa El Massaoudi, 1re STMG2, lycée Edgar-Quinet (Paris).

Suite à la décision gouvernementale de confiner la population, tous les établissements non indispensables au fonctionnement de la nation ont été fermés ainsi que les frontières de l’UE. Cette décision politique inédite a eu un impact sur la consommation, avec l’arrêt brutal et total de divers secteurs de l’économie, comme ceux du divertissement ou du tourisme.

On assiste donc à une réduction de la consommation à ce qui est purement alimentaire et médical, donc à la satisfaction des besoins vitaux. Avec la fermeture des frontières, les importations sur le sol français diminuent, ce qui oblige les entreprises à trouver en France, et à un prix supérieur, les matériaux nécessaires, et par effet de domino, entraîne une hausse des prix et donc une baisse de la consommation.