Décès imprévu : comment faire les bons choix économiques dans l'urgence et la fragilité

Consommation

Décès imprévu : comment faire les bons choix économiques dans l'urgence et la fragilité

SÉRIE - Près de 6 Français sur 10 n’ont jamais pensé à la manière dont ils organiseraient des obsèques… Lorsque la mort prend au dépourvu, la sensation d’urgence et la fragilité psychologique des familles créent une relation déséquilibrée sur le marché du funéraire. ["Marché funèbre", épisode 3/5]

Le 22 août 2018, Costinela s’arrête dans une boulangerie de Bobigny. Son fils, Nathaël, qui vient de fêter ses deux ans, somnole dans la poussette. Elle achète du pain, et deux beignets pour le bambin. Il adore ça. Et tout bascule. Sans aucune raison apparente, Nathaël se met à suffoquer. Ses lèvres virent au violet alors que sa mère, paniquée, commence à appeler à l’aide.

Les pompiers arrivent sur les lieux en sept minutes. Dans l’ambulance, ils parviennent à obtenir un pouls. Mais il est trop tard. Deux jours après, Nathaël est débranché. Costinela est effondrée. Elle vient de perdre son fils unique.

Sous médicaments, heureusement aidée par son mari, Costinela débute, hagarde, une prospection qu’elle n’aurait pas imaginé effectuer avant quelques dizaines d’années : la recherche d’un opérateur funéraire.