En couple ou célibataire, comment notre statut amoureux influence notre consommation

Consommation

En couple ou célibataire, comment notre statut amoureux influence notre consommation

Notre consommation est-elle influencée par notre vie sentimentale ? Comment se comportent les hommes économiquement ? Pour répondre à ces questions, Pour l'Éco a décidé de vous raconter une histoire.

couv_hsCet article est extrait de notre hors-série consacré à l'amour. À retrouver en kiosque.

Notre statut amoureux influence-t-il notre façon de remplir notre panier ? Pour répondre à cette question, imaginons deux personnages fictifs : Justine et Raphaël.

À 25 ans, ils sont célibataires et vivent dans leur appartement respectif. Comme la plupart des jeunes qui commencent à travailler, ils sont attentifs à leur bien-être, bien équipés en téléphone et ordinateur.

Ils consacrent une grande part de leur budget aux sorties. Ils voient souvent leurs amis, que ce soit pour pratiquer une activité sportive, assister à un match ou aller écouter leur rappeur préféré en concert.

« Hédonistes, ouverts, appréciant découvrir de nouvelles expériences, impulsifs dans leurs achats », ainsi sont qualifiés ces célibataires par une étude Ipsos.