En couple ou célibataire, comment notre statut amoureux influence notre consommation
  1. Accueil
  2. Consommation
  3. Vie quotidienne
  4. En couple ou célibataire, comment notre statut amoureux influence notre consommation

Consommation

En couple ou célibataire, comment notre statut amoureux influence notre consommation

Adeline Raynal
,
Sélection abonnés

Notre consommation est-elle influencée par notre vie sentimentale ? Comment se comportent les hommes économiquement ? Pour répondre à ces questions, Pour l'Éco a décidé de vous raconter une histoire.

couv_hsCet article est extrait de notre hors-série consacré à l'amour. À retrouver en kiosque.

Notre statut amoureux influence-t-il notre façon de remplir notre panier ? Pour répondre à cette question, imaginons deux personnages fictifs : Justine et Raphaël.

À 25 ans, ils sont célibataires et vivent dans leur appartement respectif. Comme la plupart des jeunes qui commencent à travailler, ils sont attentifs à leur bien-être, bien équipés en téléphone et ordinateur.

Ils consacrent une grande part de leur budget aux sorties. Ils voient souvent leurs amis, que ce soit pour pratiquer une activité sportive, assister à un match ou aller écouter leur rappeur préféré en concert.

« Hédonistes, ouverts, appréciant découvrir de nouvelles expériences, impulsifs dans leurs achats », ainsi sont qualifiés ces célibataires par une étude Ipsos.

Mais Justine et Raphaël dépensent différemment. Elle mange plus souvent chez elle que lui et ne fume pas. Un comportement typique décrit dans l’étude du Crédoc intitulée « Comment consomment les hommes et les femmes ? ».