Euro de foot, JO... Est-ce rentable d'accueillir de grands événements sportifs ?

Consommation

Euro de foot, JO... Est-ce rentable d'accueillir de grands événements sportifs ?

Les « méga-évènements » ressemblent à des gabegies économiques et de moins en moins de ville se portent candidates. Certains avantages persistent néanmoins, estime Pierre Rondeau de la Sports Management School. Jean-Philippe Danglade du Msc Sport and Event Management pointe, lui, l'effet repoussoir auprès des touristes habituels. 

CaClashe-Economistes-evenements-sportifs.jpg

Non, mais ce sont des accélérateurs d’investissement

Pierre Rondeau est professeur d’économie à la Sports Management School, spécialiste de l’économie du sport et du football, codirecteur de l’Observatoire Sport et Société à la Fondation Jean-Jaurès et chroniqueur en économie du sport à la chaîne L’Équipe.

Plus de 160 % de dépassement budgétaire en moyenne depuis 40 ans, des Jeux olympiques excédant allégrement les 10 ou 15 milliards d’euros de budget, sans oublier les explosions de Pékin (32 milliards en 2008) et Rio (36 milliards en 2016). Jamais les grands événements sportifs n’ont semblé coûter et rapporter autant d’argent.

Et pourtant, à y regarder de plus près, ces compétitions, JO ou Coupe du monde de foot, ressemblent plus à des gabegies économiques, entre investissements ubuesques et gestions calamiteuses.