Football : comment les clubs gèrent la manne financière des supporters
  1. Accueil
  2. Consommation
  3. Culture et Sport
  4. Football : comment les clubs gèrent la manne financière des supporters

Consommation

Football : comment les clubs gèrent la manne financière des supporters

Juliette Chaignon
,
Sélection abonnés

Avec la pandémie de Covid-19, les clubs de foot ont dû composer avec des stades vides. De quoi pousser certains clubs à lancer le projet de Super League en misant sur les téléspectateurs. Mais ces derniers suffisent-ils à faire vivre les clubs ? Ce serait oublié le soutien moral des fans de la première heure. 

Ce dimanche 2 mai 2021, la fumée verte d’un fumigène s’élève dans le stade anglais d’Old Trafford, pourtant fermé au public depuis le début de la crise sanitaire. Quelques centaines de supporters de Manchester United envahissent la pelouse pour y déverser leur colère contre la famille Glazer, à la tête du club depuis 2005.

Le match contre Liverpool n’a pourtant pas commencé et sera reporté. Comme les Mancuniens, de nombreux supporters anglais (d’Arsenal, Chelsea, Manchester City ou Tottenham), alertés du projet de leur club d’intégrer la Super League – une ligue européenne de football réservée aux clubs les plus riches – ont exprimé leur mécontentement dès l’annonce du projet.

À lire Super Ligue avortée : les détracteurs du foot business ont-ils gagné ?

À la suite de ces manifestations et des menaces d’exclusion des compétitions proférées par l’UEFA et la Fifa, la Super League est tombée à l’eau. Ce projet, mort-né, misait beaucoup sur le téléspectateur, sans avoir sondé les supporters. S’il avait vu le jour, la majorité de ses revenus aurait reposé sur les droits télévisés des matchs, comme c’est déjà le cas pour la Ligue des champions, qui tire 80 % de ses revenus de la diffusion télévisée. Les supporters le savent : ils jouent un rôle essentiel pour les clubs.