Gilles Cohen : « Si le rôle est formidable, je peux accepter un cachet plus faible »
  1. Accueil
  2. Consommation
  3. Culture et Sport
  4. Gilles Cohen : « Si le rôle est formidable, je peux accepter un cachet plus faible »

Consommation

Gilles Cohen : « Si le rôle est formidable, je peux accepter un cachet plus faible »

Stéphane Marchand
,
Sélection abonnés

[C'est quoi pour vous, l'économie ? – 1/4] L’acteur Gilles Cohen, le « Moule à gaufres » de la série Le Bureau des légendes, a appris très tôt la clé de la tranquillité : savoir faire un budget.

« Je viens d’une famille nombreuse pour laquelle un sou était un sou, certains avaient connu la guerre. Mon père tenait une épicerie orientale, il travaillait beaucoup. On recevait aussi des aides de l’État. Voilà mon premier contact avec l’économie : l’État prend les cotisations des uns et reversent à ceux qui en ont besoin.

C’est bien et d’ailleurs, c’est vrai pour tout. Je me souviens d’un dicton qu’on nous apprenait à la maison : pour faire fructifier ton argent, il faut bien qu’à un moment, tu le sortes de ta poche !

Alors pour moi, l’économie, c’est d’abord gérer l’argent. La grande économie, c’est peut-être l’épargne, les flux, les reflux, la Bourse et tout, mais pour moi, c’est la trésorerie. J’ai vite senti que la clé de la vie quotidienne, c’est de savoir se faire un budget. Mettre de côté pour pouvoir tenir, parce qu’il y a toujours des mauvais moments. Surtout dans ma partie.

gilles-cohen-portrait.jpg

J’ai passé un bac de sciences économiques puis, à la fac, j’ai étudié les statistiques et l’économétrie, mais ça n’a pas duré longtemps, je préférais de loin les sciences sociales. J’ai vite choisi la carrière artistique. Et là, j’ai coiffé plusieurs casquettes : acteur, metteur en scène. Un peu entrepreneur, aussi.