Le divorce, engrenage économique pour les couples

Consommation

Le divorce, engrenage économique pour les couples

Même quand les conjoints choisissent le mode amiable, la séparation fait voler en éclats les économies d’échelle inhérentes au mariage. De nouvelles dépenses apparaissent et l’inégalité des situations est mise en pleine lumière. L’appauvrissement est la règle.

Un samedi d’automne 2020, à l’abri du tintamarre des Halles Paul-Bocuse. Une mère et son fils sont attablés à l’étage d’un restaurant, au cœur du temple lyonnais de la gastronomie.

Pierre*, le cadet, écoute sa mère, le cœur serré, les yeux plongés dans son assiette. Ce récit le renvoie à son adolescence et elle, à ses années de galère.

À 65 ans, Marie* est divorcée depuis une quinzaine d’années et cette femme optimiste et courageuse se tourne vers le passé, ces années consacrées à élever ses deux enfants, les tâches domestiques, le travail à temps partiel et ses choix personnels.

Elle a des doutes, mais pas de regrets. C’est plutôt l’inquiétude qui domine : « Ma vie d’épouse et mon divorce, ils vont me coûter combien, une fois à la retraite ? ».