Sur les réseaux sociaux, la pub avec les influenceurs est-elle toujours rentable ?

Consommation

Sur les réseaux sociaux, la pub avec les influenceurs est-elle toujours rentable ?

Faute de stratégie marketing correctement définie, de nombreux investisseurs comptent sur les influenceurs pour assurer les ventes de leurs nouveaux produits. Attention, alertent les professionnels du secteur : le marketing de l’influence n’est pas une panacée.

Pour son lancement, BadMood avait parié sur les influenceurs : 500 euros pour « Shade », 22 000 pour Nabilla, et même 45 000 pour Michou. « On avait prévu un budget incroyable [...] de plus de 150 000 balles », raconte sur la vidéo TikTok l’investisseur Haïk.13. En tout, plus d’une vingtaine d’influenceuses et influenceurs avaient accepté – contre rémunération, bien sûr – de vanter auprès de leurs communautés respectives la nouvelle marque de vêtements. 

Résultat, un an après : 400 000 euros de pertes.  « On a payé 152 000 à une agence [spécialisée dans le marketing d’influence], qui nous a rapporté que dalle », se lamente l’investisseur. « Nabilla, qu’on a payée 22 000, elle nous a rapporté 2 300 euros de ventes. » Et de conclure : « La morale de l’histoire : ne faites pas de pub avec les influenceurs, ça ne rapporte plus. »