Pour l’économie des films, Netflix et les plateformes changent la donne
  1. Accueil
  2. Consommation
  3. Culture et Sport
  4. Pour l’économie des films, Netflix et les plateformes changent la donne

Consommation

Pour l’économie des films, Netflix et les plateformes changent la donne

Pierre Garrigues
,
Sélection abonnés

Les plateformes de streaming dominent désormais les habitudes de consommation audiovisuelle des Français… et apportent, avec elles, de profonds bouleversements de l’économie française du film, de son financement à sa distribution.

Il est certes au service de Sa Majesté, mais cette fois-ci, l’agent 007 pourrait bien sauver… les salles de cinéma françaises. Celles-ci espérent écouler au moins 4 millions de tickets pour le nouveau James Bond, « Mourir peut attendre ».

Elles ont évité le pire : ce nouvel opus aurait pu, d'après le magazine Deadline, paraître directement en streaming, sur les plateformes de Netflix et d'Apple, sans passer par la case cinémas. Tout est bien qui finit bien : après Dune puis James Bond, c’est une cascade de blockbusters qui attendent les amateurs de salles obscures en octobre et novembre : Venom 2, Le Dernier Duel, Eiffel… et renflouer les caisses amaigries des cinémas.

À lire > Dune : « Le pétrole est l’Épice du XXe siècle » et Eiffel au cinéma : 300 mètres de métal pour restaurer la grandeur de la France

Alors, tout redevient comme avant ? Pas tout à fait, et l'existence même de discussions entre Netflix, Apple et la MGM, le studio à l'origine du dernier James Bond, le prouve : les cinémas ne sont plus, pour les producteurs, des acteurs incontournables.