Pouvoir d’achat : pourquoi ce décalage entre le ressenti et les chiffres de l’Insee ?
  1. Accueil
  2. Consommation
  3. Vie quotidienne
  4. Pouvoir d’achat : pourquoi ce décalage entre le ressenti et les chiffres de l’Insee ?

Consommation

Pouvoir d’achat : pourquoi ce décalage entre le ressenti et les chiffres de l’Insee ?

Stéphanie Bascou
,
Sélection abonnés

Un pouvoir d’achat qui s’est dégradé : c’est le ressenti de 75 % des Français interrogés lors d’un sondage publié le 21 octobre, en contradiction avec les chiffres de l’Insee qui montrent une augmentation du pouvoir d’achat : comment expliquer cet écart ?

Un indice sous-évalué du patronat. Voilà comment le calcul des prix de l’Insee était considéré par la CGT dans les années 70. Dans cette période historique de forte inflation, le syndicat publiera même son propre indicateur de suivi des prix pour répondre aux incompréhensions des Français.

Ces derniers indiquaient lors des enquêtes d’opinion que leur pouvoir d’achat baissait, en dépit d’une augmentation de 41 % sur la décennie. Preuve que le décalage entre ressenti des Français et les chiffres du pouvoir d’achat minutieusement calculés de l’Insee ne date pas d’hier.

En Chiffres

+1,7 %

La hausse du pouvoir d’achat en 2021, selon les prévisions de l’Insee.

Le 21 octobre, c’est un nouvel épisode de cette saga qui a éclaté avec la publication d’un sondage sur France Bleu, selon lequel 75 % des 3 010 personnes interrogées déplorent une baisse de leur pouvoir d’achat depuis l’année dernière, contredisant les statistiques de l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) publiées quelques semaines plus tôt. Selon l’institut officiel de statistiques, le pouvoir d’achat des Français a progressé : descendu à 0,4 % en 2020, il devrait remonter à 1,7 %.