Recyclage : des vérités qui dérangent

Consommation

Recyclage : des vérités qui dérangent

Le tri sélectif, la plupart des Français y sont déjà habitués. Pour autant, cela ne suffit pas : seul un déchet domestique sur deux est concerné par le recyclage et seul le verre peut être réutilisé à l'infini. Il est temps d'en finir avec l'insouciance. 

Boris est français. S’il est un geste qu’il fait sans y penser, c’est jeter. À coups de pressions sur la pédale de sa poubelle, il se débarrasse de 568 kilos de déchets chaque année, comme chaque Français en moyenne, d’après l’Ademe. C’est l’équivalent de 77 canettes de soda vides… par jour.

Cela fait bien 20 ans que Boris utilise des bacs jaunes, verts, bleus. Il trie ses déchets. Ce citadin se dit qu’il n’y a pas de problème à jeter, puisque les déchets sont ensuite recyclés. Il a tort.

Pour pouvoir être recyclé, un déchet doit d’abord être trié et collecté. En France, les mairies collectent les déchets ménagers alors que les entreprises sont responsables de ceux qu’elles génèrent. D’ailleurs, certaines se regroupent en éco-organismes pour collecter des déchets sensibles comme les piles, les cartouches d’encre ou les médicaments.