Biodiversité des graines : l'autre extinction de masse

En pratique

Biodiversité des graines : l'autre extinction de masse

En 2012, John Tomanio dessine, pour le National Geographic, la perte de biodiversité par un arbre dont les racines s'affinent dangereusement. Et pour cause : en 80 ans, les dix végétaux de grande consommation représentés ont perdu 93% de leurs variétés de semences aux Etats-Unis !

PLE25-23-DOS-GRAPH.jpg

Source : données du Rural advancement foundation international mises en forme par John Tomanio, The National Geographic, 2012

Le phénomène est mondial : les variétés de semences disparaissent de nos sols et de nos assiettes, au profit d'une standardisation qui appauvrit les sols et affaiblit la résistance des cultures aux menaces sanitaires et climatiques.

Face à cette exctinction de masse, la résistance s'organise: de gigantesques bunkers frigorifiés collectent et préservent des millions de graines des cultures vivrières de toute la planète.

Svalbard-TheVault-BRG-047.jpg

© Crop Trust

La norvégienne Marie Haga dirige l'un des plus importants, surnommé le "Doomsday Vault" ("chambre forte de la fin du monde") : 

 "Les semences sont moins sexy que les grands mammifères marins mais tout aussi fascinantes. Leur diversité génétique a le potentiel d'apporter la révolution dont l'agriculture a besoin pour pouvoir nourrir l'humanité future".

Marie Haga

Directrice exécutif de la réserve mondiale de semences du Svalbard.