1. Accueil
  2. En vrai
  3. La fabrique de l'éco
  4. Ça coûte combien, un livre ? 🎥

Ça coûte combien, un livre ? 🎥

Clément Rouget

Les Français dépensent en moyenne 116 euros en livres chaque année. Ce marché important possède une particularité : le prix unique.

Au pays de Victor Hugo et de Virginie Despentes, le marché de l’édition est incontournable, avec 47 500 nouveaux livres chaque année et 430 millions d’exemplaires écoulés en 2017, selon les chiffres du syndicat de l’édition. Sur la même année, 28 millions de Français avaient acheté au moins un livre, détaille l’Institut GfK.

Dans un contexte de révolution numérique et de modification des usages, le papier oppose une étonnante résistance : seul un lecteur sur cinq a déjà lu un ouvrage sur écran. Et l’e-book ne représente que 2 % à 3 % des trois milliards d’euros de revenus du secteur.

repartition_prix_livre
Livre, où va l'argent ?
Moyenne pour un livre d'une valeur de 15€ à titre d'exemple, selon les données du ministère de la Culture (2018)

Un prix (presque) unique

La plus grande particularité du marché du livre est son prix unique, instauré par une loi de 1981. Alors qu’un boulanger fixe tout seul le tarif de sa baguette, le libraire, lui, ne peut pas décider librement du prix de vente du livre. Le montant du roman, du dictionnaire ou de la bande dessinée est déterminé par la maison d’édition, quel que soit le lieu de vente de l’ouvrage (grande surface, librairie, Internet y compris Amazon…).

Seule marge de manœuvre pour le vendeur : une remise de 5 % qu’il peut accorder à ses clients.

Sauver les librairies

Impulsée par le ministre de la Culture de l’époque, Jack Lang, cette loi sur le prix unique défend l’idée que le livre n’est pas « un produit marchand banalisé ». Le législateur veut alors protéger les libraires contre la concurrence des grandes surfaces, adeptes de la promotion systématique. En favorisant la vente des livres les plus populaires, ce procédé commercial risquait de mettre en péril la création littéraire. Un livre ne pourra désormais être vendu qu’à un seul prix, quel que soit le vendeur, quel que soit l’endroit.

11 livres

c'est la quantité moyenne achetée par un Français chaque année, selon l’institut d’étude Gfk.

Un pari permanent

Parce qu’il fixe le prix de cet objet culturel, l’éditeur est donc au cœur du marché. Il prend le risque économique en décidant de publier un livre. Si l’ouvrage est un succès commercial, il gagnera de l’argent. Il en perdra dans le cas contraire, car les coûts de production sont élevés.

Sa crainte principale ? Passer à côté d’un best-seller comme Harry Potter. Bloomsbury est la seule maison à avoir cru au succès, magique, de la saga… Un pari en or.

Ça coûte combien, un livre ?