Facilitant les trajets quotidiens, les vélos à assistance électrique sont en plein essor. Leur coût élevé à l’achat peut être atténué grâce à certaines aides et mérite d’être comparé au prix des transports publics.

338 000 vélos à assistance électrique (VAE)

Ont été vendus en 2018, ce qui représente une augmentation de 21% par rapport à l'année précédente, selon les données publiées par Union Sport & Cycle.

1 585 €

C’était, en 2018, le prix moyen d’un vélo électrique soit un surcoût moyen de 1 126 € par rapport à un vélo standard.

Jusqu’à 400 € de subvention

Pour favoriser l’acquisition de véhicules peu polluants, l’État a déboursé 19 millions d’euros de primes à l’achat d’un VAE en 2018, soit 99 148 dossiers indemnisés, selon la Cour des comptes. Ce chiffre est moins élevé qu'en 2017 - 181 740 dossiers avaient été indemnisés -, compte tenu du durcissement des conditions : il faut désormais être non imposable et bénéficier d’une aide de sa commune.

Plafonnée à 200 €, l’aide cumulée de l’État et de la municipalité ne peut pas excéder 25 % du prix d’achat. Pour les heureux Parisiens, l’aide peut atteindre 400 €. Dans le département des Bouches-du-Rhône, même soutien mais seulement pour les 1000 premiers dossiers déposés.

En chiffre

200 €

d’aide à l’achat pour les Français. Pour les Parisiens et dans certaines collectivités comme le département des Bouches-du-Rhône, ce montant peut atteindre 400 €.

Et peut-être une indemnité employeur ?

Depuis 2016, les entreprises peuvent prendre en charge une partie des frais de transport de leurs salariés utilisant le vélo. Cette indemnité est aujourd'hui plafonnée à 400 € par an. Dans le cadre de la loi d'orientation des mobilités (LOM) adoptée le 18 juin 2019 par l'Assemblée nationale, les agents de l'Etat pourront eux aussi bénéficier d'une aide, à hauteur de 200 € par an.

48 €/mois pour un vélo électrique versus 75 €/mois pour un forfait Navigo

Coûts d’entretien, prix de l’électricité… il faut considérer le coût d’usage global d’un vélo électrique. Ainsi, pour un modèle dont le moteur affiche une consommation de 400 Wh, avec lequel on effectue un trajet quotidien de 30 km, 220 jours par an, le coût électrique sera « seulement » de 7,65 € par an… Au total, sur quatre ans, le coût mensuel d’un vélo électrique revient à 48 €. À comparer aux 75 € à débourser pour s’offrir un forfait transports en Île-de-France ou un abonnement TER…