La Pologne va-t-elle enfin laisser tomber le charbon ?

En pratique

La Pologne va-t-elle enfin laisser tomber le charbon ?

Cela fait plusieurs années que le grand secteur industriel national n’est plus rentable. Très aidée par Bruxelles, la Pologne entreprend une lente transition vers les énergies renouvelables.

Entre la Pologne et la célèbre roche combustible, c’est une longue histoire. Qu’il s’agisse de charbon bitumineux ou de lignite, le pays exploite et exporte ces ressources depuis des décennies. Pendant la guerre froide (1947-1989), le pays était « une source de production massive de charbon pour l’industrie de l’Union soviétique », explique Oliver Sartor, ancien chercheur à l’Institut du développement durable et des relations internationales (IDDRI).

Aujourd’hui encore, le charbon fournit 75 % de l’électricité consommée en Pologne (contre 0,3 % en France). Mais depuis quelques décennies, cette industrie souffre. D’abord, la chute de l’URSS a provoqué plusieurs fermetures de mines et une restructuration de l’activité. Ensuite, la mécanisation de la production a entraîné des suppressions d’emplois. « À cela s’ajoute le fait que certaines mines commencent à s’épuiser et qu’il faudrait creuser plus profond », note Oliver Sartor.