1. Accueil
  2. En vrai
  3. La fabrique de l'éco
  4. Le numérique mondiale pollue deux à trois fois plus que la pollution globale générée par la France 

Le numérique mondiale pollue deux à trois fois plus que la pollution globale générée par la France 

Par Cathy Dogon

Les fabrications des équipements numériques ont une empreinte environnementale énorme, tant par les minerais qu'ils utilisent que par la quantité d'eau et d'électricité nécessaire à leur conception. Et ça ne va pas aller en s'arrangeant.

34 milliards de tablettes, téléphones ou ordinateurs sont utilisés dans le monde, soit en moyenne huit équipements par utilisateur. Eau, minerais et énergie… Leur production coûte cher à la planète.

3,8% des émissions de gaz à effet de serre

Le cabinet GreenIT publie une étude ce mardi 22 octobre, relayée par Franceinfo : si le numérique était un pays, son empreinte environnementale représenterait deux à trois fois l’empreinte environnementale de la France. La fabrication (essentiellement) de ces équipements consomme 5,5% de l’énergie et 0,2% de l’eau mondiales et émet 3,8% des gaz à effet de serre de la planète.

Lire aussi

Le rapport prévoit une multiplication par deux de ces émissions de gaz à effet de serre d’ici 2025. Les impacts environnementaux du numérique vont, eux, tripler. Tout ça pour produire cinq fois plus de terminaux en 15 ans (comparaison entre 2010 et 2025). Pendant ce temps-là, seuls 6% des téléphones sont recyclés en France.

Bientôt plus de minerais

Ces tendances ont aussi des impacts d’un point de vue sociétal. GreenIT projette, dans 12 ans, la fin des réserves de la "terre rare" antimoine, nécessaire pour la fabrication des objets électroniques. La recherche de minerais risque d'accroître l’intensité des conflits armés en Afrique et en Asie.