Seul contre tous : quand les athlètes de football américain perdent la tête

En pratique

Seul contre tous : quand les athlètes de football américain perdent la tête

Dans Concussion (son titre original), sorti en 2016, le réalisateur Peter Landesman raconte l’histoire vraie du médecin Bennet Omalu, incarné par Will Smith, qui dénonça les commotions cérébrales provoquées par la pratique du football américain.

Pop Éco : Quand Pour l'Éco décrypte par la pop culture un sujet économique. Ici la pratique professionnel du sport et les risques sur la santé.

« Quand un soldat s’engage dans l’armée, il sait qu’il peut être blessé ou tué. Quand un joueur de football américain démarre sa carrière, il sait qu’il peut se casser un bras ou une jambe, mais il ne sait pas qu’il peut perdre la tête. Sa famille. Son argent. Sa vie. »

Dans Seul contre tous, le discours du docteur Bennet Omalu (Will Smith), devant la National Football League, va droit au but. Il a découvert, il y a quelques années, que la pratique de ce sport violent avait des conséquences neurologiques funestes.

En autopsiant le cerveau de Mike Webster, ex-star des Steelers de Pittsburgh et quatre fois vainqueur du Superbowl, il s’aperçoit que les dizaines de milliers de chocs à la tête subis par le joueur durant sa carrière sont à l’origine de sa démence précoce et de son décès, à 50 ans.