Souveraineté alimentaire : Pourrait-on manger une galette bretonne avec des frontières fermées ?

En pratique

Souveraineté alimentaire : Pourrait-on manger une galette bretonne avec des frontières fermées ?

Les Français pourraient-ils manger une galette bretonne si ils vivaient en autarcie ? Après la fermeture des frontières décrétée pour une grande partie de l'humanité à cause du Covid-19, nous avons voulu savoir quelles seraient les conséquences si l'on supprimaient également les flux pour les aliments : que deviendraient nos assiettes ? La France serait-elle capable d’être auto-suffisante pour son alimentation ? Sa production nationale lui permettrait-t-elle de répondre à sa consommation habituelle ?

Pourrait-on manger une galette complète avec des frontières fermées ? 

Making-of

Clément Rouget et Cathy Dogon sont deux journalistes vidéos de Pour l'Éco. Ils ont imaginé un scénario, à consommation constante, pour imaginer comment la France s'en sortirait si elle ne devait compter que sur sa production agricole. Dans une conversation skype, confinement oblige, ils explorent les notions de souveraineté alimentaire et d'auto-suffisance et montrent que si la France se débrouille plutôt bien dans le domaine, quelques ingrédients de la galette/crêpe bretonne viendraient à manquer ! La rédaction remercie aussi Karine Daniel, économiste et directrice de recherche à l'École Supérieure d'Agricultures d'Angers pour ses informations sur le sujet.