Cette ingénierie est particulièrement prometteuse, car ce sont les propres cellules du patient qui sont réintroduites dans son corps pour le soigner.

« Le cœur de mon métier est de développer une méthode de production de cellules à visée thérapeutique », explique Claire Saucourt, chargée de la recherche et du développement (R & D) pour une start-up spécialisée en ingénierie tissulaire. Concrètement, voilà 10 ans que cette bio-ingénieure développe un procédé de fabrication de cellules visant à soigner le cœur après une crise cardiaque : « On prend des cellules chez un patient après son infarctus du myocarde, on les cultive en laboratoire et on les réinjecte dans la partie du cœur qui a été lésée pour le régénérer », détaille-t-elle. Cette thérapie est actuellement en test : « On a transféré le procédé à des centres de thérapie cellulaire à Nantes et à Newcastle (Angleterre) où est réalisé l’essai clinique auprès de patients », indique la bio-ingénieure.