Vous êtes un fervent « gamer » et vous rêvez de passer de l’autre côté de la manette ? Game designer (concepteur de jeu) est peut-être un job pour vous.

Game designer

L’économie du jeu vidéo est florissante et les entreprises françaises, qui défrayent régulièrement l’actualité, sont parmi les plus performantes au monde parce que les ingénieurs et les créatifs formés en France sont des talents très demandés dans le monde entier. Vous ne deviendrez pas forcément aussi célèbre que David Jones, le créateur de Lemmings et du premier Grand Theft Auto, ou que Shigeru Miyamoto, le père de Super Mario, mais le métier est extrêmement riche par les aptitudes qu’il demande. Au carrefour de l’art, de la technologie et du divertissement.    

Dans la mise au point d’un jeu, le game designer a un rôle pivot : il imagine et conçoit la prise en main du jeu, pour qu’elle soit la plus interactive et la plus fun possible. Un peu comme le réalisateur d’un film mais avec plus de cordes à son arc car, dans un jeu vidéo, le spectateur est aussi un acteur, voire un collaborateur. C’est un métier à forte valeur ajoutée : il faut traduire un scénario écrit en système de jeu virtuel, avec personnages, scènes, situations et décors. Inclure des actions, des interfaces, des phases distinctes de jeu, des protagonistes surprenants et différents niveaux de difficulté. Au designer de construire des énigmes, d’imaginer le comportement des héros, de trouver des épreuves inédites… Il faut que ça pulse et que le joueur reste scotché à sa console, bousculé mais pas perdu.