Collecteur et analyste de données géographiques, le géomaticien intervient dans des secteurs variés, de l’agriculture aux énergies renouvelables. Zoom.

Géomaticien

Qu’est-ce donc que la géomatique ? « C’est une discipline très peu connue du grand public qui regroupe l’ensemble des outils et méthodes permettant d’acquérir des données géographiques et de les analyser pour aider à la décision, par exemple en matière d’aménagement du territoire », répond Maxime Gardette, géomaticien et cogérant d’OptiGéo. En résumé, la géomatique, c’est le traitement informatique des données géographiques. C’est la raison pour laquelle cette discipline est souvent présentée comme un mélange d’informatique et de géométrie, bien qu’elle intègre aussi d’autres matières comme les statistiques ou la cartographie.

Agilité recommandée

Selon Maxime Gardette, la qualité première d’un géomaticien est la polyvalence, « car le métier regroupe plusieurs domaines. Il est aussi nécessaire d’être rigoureux et précis, d’avoir l’esprit synthétique et une fibre communicante. Les cartes que nous produisons doivent être lisibles pour les non-spécialistes, par exemple des élus qui doivent prendre une décision sur l’aménagement de leur commune », explique-t-il.