Alibaba, ce géant chinois du matériel... et de l'immatériel !

En pratique

Alibaba, ce géant chinois du matériel... et de l'immatériel !

SURPRENANT

Dépenser un milliard de dollars en 68 secondes, c’est la prouesse des Chinois sur les plateformes du géant du commerce Alibaba, le 11 novembre dernier. Depuis 2009, les Chinois ont choisi le 11/11 pour “réconforter les personnes seules” - parce qu’il n’y a que des 1 dans la date, symbole de la solitude. Vous l’avez ? 

En ce “jour des célibataires”, cette énorme opération de soldes a battu tous les records de consommation en ligne. Pour l’édition 2019, les ventes sur les seules plateformes Alibaba ont dépassé celles de tous les commerces réunies pendant le Black Friday, l’opération équivalente aux États-Unis fin novembre. Au total le chiffre d’affaires de la journée a atteint +24% : 268,4 milliards de yuans (35 milliards d'euros) contre 213 milliards (27 milliards d'euros) l’an passé selon Alibaba. Les chiffres donnent le tournis.

La tête dans les nuages, dans le cloud

Mais Alibaba, qui pourrait intégrer la Bourse de Hong-Kong prochainement, n’est pas seulement le roi chinois du e-commerce et des soldes géantes. Il possède aussi des magasins physiques et exerce aussi dans la logistique, la finance, l’assurance, les moyens de paiement, l’hôtellerie, la restauration à domicile la presse.... Mais surtout, “l’Amazon chinois” est un acteur mondial majeur du cloud (stockage à distance sur des serveurs de données). Quatrième derrière son rival californien, Microsoft et Google, Alibaba possède 50% des parts de marché en Chine. Au troisième trimestre, le groupe a annoncé une hausse de son chiffre d’affaires de 64% sur le cloud, notamment grâce à la transition numérique en cours en Chine.

Selon une étude du cabinet Forrester, le marché mondial du cloud, tous segments confondus, devrait croître en moyenne de 21% par an sur les quatre années à venir, grimpant 410,8 milliards de dollars en 2022. Vous n’avez pas fini d’entendre parler Alibaba !