Initiatives

Si Uber a trouvé sa place dans les villes françaises, l’entreprise de VTC est moins présente dans les zones rurales. C’est le constat de la start-up française Atchoum. Ce service permet à l’utilisateur sans voiture qui souhaite se déplacer de se mettre en relation en ligne ou par téléphone avec un conducteur solidaire, défrayé de 0,20 à 0,35 € par kilomètre. Pour se financer, Atchoum propose aux communes des abonnements afin de rendre le service accessible aux habitants.