Pour l'EcoVersion beta
s'abonner

Mauvaise nouvelle

L’ONU prévoyait que la moitié de la population mondiale aurait accès à Internet en 2017. Il faudra encore attendre.
En effet, la population mondiale croît plus vite que les infrastructures nécessaires pour recevoir Internet. Au quotidien britannique The Guardian, le directeur de la recherche à la Web Foundation, Dhanaraj Thakur, dit reconnaître avoir sous-estimé ce phénomène inquiétant : « Le problème, c’est qu’avec des gens connectés et d’autres pas, vous aggravez les inégalités existantes. »

En Islande, 98,2 % de la population possède un accès Internet. En Somalie, c’est moins de 2 %.