Quand le vinyle rapporte plus que le streaming à l'industrie musicale

En pratique

Quand le vinyle rapporte plus que le streaming à l'industrie musicale

Surprenant

Proche de l’extinction à la fin des années 1990, le bon vieux disque vit une deuxième jeunesse. En 2018, en France, ses ventes ont généré 48 millions d’euros de chiffre d’affaires contre 33 millions pour les plateformes de streaming vidéo telle YouTube, pourtant en plein essor. Ces cinq dernières années, les achats de ce support apparu dans la seconde moitié du XXe siècle ont été multipliés par cinq. Une fièvre alimentée par une nouvelle clientèle, les jeunes : 30 % des consommateurs ont moins de 30 ans, selon le Syndicat national de l’édition phonographique (SNEP).