Les patrons du CAC 40 sont payés 90 fois plus que leurs salariés

En pratique

Les patrons du CAC 40 sont payés 90 fois plus que leurs salariés

À voir

+12%. C'est l'augmentation du salaire des premiers dirigeants des sociétés du CAC 40 en 2018, selon le cabinet de conseil Proxinvest. Leurs rémunérations, qui comprennent une part fixe, une part variable et des actions, ont atteint 5,77 millions d'euros en moyenne l'année dernière. 

Le cabinet de conseil n'épargne pas les sociétés et aboutit à "une absence de justification de l’ampleur des hausses de rémunération au sein du CAC 40, tant sur le plan de la performance actionnariale que sur le plan de la cohésion sociale."

En effet, cette augmentation est décorrélée des résultats des entreprises : les bénéfices nets cumulés au sein du CAC 40 ont baissé de 6,2% sur l'année 2018.

Avec cette nouvelle hausse, la rémunération des grands dirigeants est maintenant 90 fois plus élevée que le salaire moyen au sein de ces mêmes sociétés. En 2014, la différence était de "seulement" 74 fois le salaire moyen. "La hausse de la rémunération des dirigeants du CAC 40 est trois plus rapide que celle des salariés" a commenté Loïc Dessaint, directeur général du cabinet, pendant la présentation de son étude.

Une dérive qui s'explique principalement par les hausses du Top 4

Proxinvest estime "la rémunération maximale socialement acceptable" à 240 SMIC. Elle est aujourd'hui dépassée par 22 présidents exécutifs des 120 entreprises françaises les plus importantes.

Ce nouveau record sur les dix dernières années représente une "dérive" pour Proxinvest. Champion parmi les champions, le directeur général de Dassault Systèmes, Bernard Charlès, a perçu 33,1 millions d'euros, dont 30,2 millions d'euros d'actions en 2018. Cette rémunération pharamineuse explique, quasi à elle seule, la hausse de cette moyenne du CAC40 - Dassault Systèmes a réintégré l'indice en 2018. Bernard Charlès a en effet touché deux fois plus que son successeur sur la liste, François-Henri Pinault, PDG de Kering (17,3 millions d'euros).