A Lyon, les salariés se mobilisent pour les sans-abris

En pratique

A Lyon, les salariés se mobilisent pour les sans-abris

INITIATIVE

A Lyon, 3 000 personnes dormiraient dans la rue. Parmi elles 310 enfants et 700 mineurs isolés. 

Indigné par ces chiffres, l'emblématique patron lyonnais Alain Mérieux veut se retrousser les manches. Il a mis sur pied un dispositif, Entreprise des Possibles, permettant la rencontre entre le monde de l'entreprise et le sans-abris. 38 structures ont adhéré au projet.

Tronquer ses congés pour les sans-abris

Ces acteurs "se mobilisent pour donner aux plus démunis un toit et un accompagnement social permettant une reconstruction durable", peut-on lire sur le site internet, notamment en mettant à disposition des locaux vides qu'elle aurait temporairement.

Néanmoins, le système repose plutôt sur les salariés. Au sein de ces structures, ils ont la possibilité de "donner un jour de congé" à l'association. L'entreprise comptabilise ce "jour-homme" gagné et double la mise. Cette démarche s'inscrit dans la politique de Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) des entreprises lyonnaises.

Stimuler les actions locales

Entreprise des possibles reçoit alors une somme d'argent équivalente à deux jours de travail qu'elle redistribue "aux acteurs de terrain". La genèse du projet : une plateforme en ligne qui facilitera les relations entre ces entreprises dans une démarche de RSE et les associations en besoin de financement. 

Le projet s'est déjà concrétisé en trois actions : un village provisoire de conteneurs accueillant 80 sans-abris, un projet de formation aux métiers du bâtiment destiné aux jeunes et leur hébergement, ainsi qu'un suivi pour les personnes en situation précaire dans la création d'une entreprise dans la restauration.

Responsabilité sociale des entreprises (RSE)

Concept dans lequel les acteurs économiques intègrent les préoccupations sociales et environnementales dans leurs activités et suggèrent des initiatives pour en limiter les conséquences négatives.