À Mexico, les start-uppers se cachent pour ne pas mourir

En pratique

À Mexico, les start-uppers se cachent pour ne pas mourir

SURPRENANT

Partout dans le monde, les jeunes entreprises prometteuses rêvent d’être connues, cherchant par exemple de la visibilité dans les médias. Partout sauf au Mexique, raconte Reuters. En cause, la peur des cartels. Les entrepreneurs craignent en effet les kidnappings et les demandes de rançon. L’un d’entre eux, qui ne fait pas de publicité autour des résultats de son entreprise, confie à l’agence de presse : « Vous devez faire profil bas pour rester libre. »