Privatiser des entreprises qui rapportent, une idée farfelue ?

En pratique

Privatiser des entreprises qui rapportent, une idée farfelue ?

À voir

Est-ce une bonne affaire de privatiser Aéroports de Paris (ADP), Engie et la Française des jeux (FDJ) ? Il s’agit certes de financer, grâce à ces ventes d’actifs, un fonds pour l’innovation de 10 milliards d’euros, mais certains experts s’interrogent sur l’intérêt, pour l’État, de céder des parts d’entreprises qui ont rapporté 632 millions d’euros au budget en 2018. Les récentes privatisations des autoroutes – qui génèrent d’importants profits pour les concessionnaires, mais coûtent de plus en plus cher aux usagers – ou de l’aéroport de Toulouse – où l’actionnaire majoritaire a disparu pendant un temps – n’incitent pas forcément à l’optimisme.

Il sera en tout cas peut-être possible de voter sur ce sujet. Une pétition pour une consultation nationale, accessible ici, a été lancée le 13 juin 2019. Elle a jusqu'au 12 mars 2020 pour récolter 4,7 millions de signatures. Si cet objectif est atteint, un référendum aura lieu au cours de l'année 2020.