? Quand la voiture autonome est raciste 

Par Clément Rouget

Mauvaise nouvelle

Un individu ayant la peau noire a plus de chances d’être écrasé par une voiture autonome qu’une personne blanche, affirme une étude du Georgia Institute of Technology. Pour les chercheurs, cette discrimination s’explique par une insuffisance de tests menés avec des individus noirs. Ils sont alors moins reconnus par l’intelligence artificielle, qui se nourrit et progresse grâce aux données brutes fournies par les ingénieurs. Conclusion : les algorithmes ne sont pas neutres, mais sont bien le reflet des biais sociaux des hommes qui élaborent ces programmes.