? Quand l’appli alimentaire Yuka bouscule l’enseigne Intermarché

Par Clément Rouget

INITIATIVES

Les Français sont de plus en plus attentifs à leur consommation alimentaire et ce n’est pas sans conséquence pour les enseignes de grande distribution. Dernier exemple, le groupe Intermarché a annoncé le 11 septembre la modification de 900 recettes de sa marque distributeur. L’objectif : obtenir des meilleures notes sur Yuka, l’application mobile qui vise à noter la qualité des aliments.

Il faut dire que la menace est réelle. Cette solution est utilisée par 18 % (étude Ogury, entreprise technologique française spécialisée dans le marketing mobile) des Français, dont 2,4 % d’utilisateurs quotidiens.

Ce n’est pas la première fois que la startup française influence la stratégie d’Intermarché. Le patron de l’enseigne Thierry Cotillard expliquait, dès le printemps dernier, que “tous les produits du magasin étaient passés devant [l’application] Yuka.”

Concrètement, le groupe va supprimer 140 additifs sur près de 900 produits. À terme, les produits commercialisés devront afficher un score supérieur à 50 (sur 100). Toutes ces nouvelles recettes doivent arriver dans les rayons avant la fin de l’année 2020.

Éco-mots

Grande distribution

L’ensemble des acteurs faisant du commerce de détail en libre-service de biens de consommation dans des points de vente de grande surface.

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter hebdomadaire !

Newsletter Pour l'éco

Chaque vendredi à 18H. « Les immanquables de la semaine », ce sont vos grandes et petites infos incontournables qui alimenteront vos discussions du week-end. 
Inscrivez-vous gratuitement !

Bouton NL