1. Accueil
  2. En vrai
  3. Les émojis de l'éco
  4. 😮 Se faire payer pour emprunter de l’argent ? Le cas des taux d’intérêts négatifs d’une banque danoise

😮 Se faire payer pour emprunter de l’argent ? Le cas des taux d’intérêts négatifs d’une banque danoise

Claire-Marie Luttun

SURPRENANT

Le système bancaire est-il devenu fou ? Au Danemark, depuis le 5 août, la Jyske Bank, troisième banque du pays, propose un crédit immobilier sur dix ans, avec un taux d’intérêt fixe de -0,5%. En souscrivant à ce prêt, une personne souhaitant emprunter 1 000 000 de couronnes danoises (soit environ 134 000 euros), pour l’achat d’un bien par exemple, ne remboursera au total que 995 000 couronnes à la banque (133 400 euros).

La banque lui donnerait donc de l’argent ? C’est ce que pourrait laisser penser ce calcul, en théorie. Mais en pratique, l’opération commerciale est moins séduisante qu’elle n’en a l’air puisque l’établissement applique des frais bancaires relatifs à ce crédit, ce qui lui permet évidemment de ne pas prêter à perte.

Si ces taux sont praticables, c’est grâce à la Banque centrale européenne (BCE), qui les maintient à la baisse, pour encourager les banques à prêter. 

Éco-mots

Taux d’intérêts et taux d’intérêts négatifs

Le taux d'intérêt est le prix à payer pour emprunter de l'argent. Pour l’organisme qui prête, c’est aussi le prix qu’il reçoit en échange de ce service. Ce prix s'exprime sous la forme d'un taux, par exemple 5.5%. En général, ce taux est positif, mais les taux d’intérêt négatifs inversent cette logique : c’est l’emprunteur qui est alors rémunéré, tandis que le prêteur reçoit à l’échéance une somme inférieure à celle qu’il a prêtée.

Banque centrale européenne (BCE)

Instituée en 1998, la Banque centrale européenne contrôle la politique monétaire de la zone euro et poursuit comme but premier la stabilité des prix.