AOL : la descente aux enfers d’un pionnier de l'internet

Entreprise

AOL : la descente aux enfers d’un pionnier de l'internet

America on Line a procuré les services internet avant les autres, mais a raté le virage du haut débit et sa fusion avec Warner a tourné au cauchemar.

America Online (AOL) a contribué à façonner l’internet tel que nous le connaissons aujourd’hui. AOL faisait partie des premiers Fournisseurs d’accès à Internet (FAI) avec CompuServe. Ces produits comprennent notamment la connexion et l’accès à l’internet, la messagerie électronique, la messagerie instantanée et des contenus exclusifs accessibles via un logiciel propriétaire.

Celui-ci avait la particularité d’être offert sur des CD distribués gratuitement dans les magazines informatiques glissés dans les boîtes aux lettres, une pratique très courante à l’époque.

De 200 000 à 25 millions d’abonnés

AOL est donc devenu un géant parmi les Dotcom (les entreprises exerçant une activité commerciale sur internet). En 1983, à l’origine de AOL, il y a la Control Video Corporation (CVC), née de GameLine, un service de location de jeux en ligne. GameLine permet aux utilisateurs de télécharger temporairement des jeux.