Automobile : comment la voiture électrique fait sauter les barrières à l'entrée du marché européen
  1. Accueil
  2. Entreprise
  3. Industrie
  4. Automobile : comment la voiture électrique fait sauter les barrières à l'entrée du marché européen

Entreprise

Automobile : comment la voiture électrique fait sauter les barrières à l'entrée du marché européen

Arnaud Murati
,
Sélection abonnés

L'innovation dans l'industrie automobile avec la révolution électrique permet l'arrivée de nouvelles firmes dans un marché autrefois peu accessible aux nouveaux entrants. Résultat, après la révolution industrielle Tesla, c'est l’importation de véhicules chinois qui est maintenant en plein boom en Europe. 

Plutôt chinoise ou américaine ? Sur le continent qui a été le berceau de l’automobile, il faut se rendre à l’évidence : les véhicules venus de loin sont très tendance, car ils ont la particularité de fonctionner à l’énergie électrique. Non pas que l’Europe bannisse à ce jour la vente de voitures neuves thermiques : ce sera le cas en 2035, en réalité dès 2030 compte-tenu des contraintes de dépollution imposées aux moteurs à explosion. Mais la feuille de route est désormais (et enfin) très claire. La mobilité individuelle sera électrique, ou ne sera pas.

Six normes dites « Euro » se sont succédé en 20 ans. La prochaine à venir, Euro 7, va quasiment proscrire le moteur thermique. Si le débat sur la pertinence de ce choix est largement ouvert, ce-dernier a tout de même un mérite. Il offre pour la première fois une visibilité technologique de long terme aux constructeurs de véhicules du monde entier !

Montée en gamme des voitures chinoises

Sans doute est-ce là le premier élément qui a convaincu les marques chinoises et tous les constructeurs de voitures électriques de se tourner vers l’Europe. Le cadre règlementaire va enfin devenir stable. Il ne faut pas oublier en effet que les marques chinoises ont déjà essayé de faire leur entrée sur le marché européen : en 2007, Landwind et Brilliance avaient tenté l’aventure.