Boeing, le constructeur d’avions qui ne pouvait plus voler
  1. Accueil
  2. Entreprise
  3. Stratégie
  4. Boeing, le constructeur d’avions qui ne pouvait plus voler

Entreprise

Boeing, le constructeur d’avions qui ne pouvait plus voler

David Ngonga, professeur de gestion à EBS Paris
,
Sélection abonnés

Le constructeur américain reste un rouage majeur de l’économie du pays et du développement du transport aérien moderne. Mais sa quête de rentabilité à tout prix lui aura finalement coûté très cher. Retour sur l’histoire de Boeing.

William E. Boeing, fils d’immigrés allemands, découvre l’aviation lors d’un baptême de l’air. Ce premier vol est une révélation. Avec son ami et associé (un officier de marine), il entreprend l’étude d’un biplan baptisé B & W et tous deux fondent, en 1916, la société Pacific Aero Products, qui sera rebaptisée Boeing Airplane Company.

Boeing va rapidement jouer un rôle de premier plan dans l’essor de l’industrie aéronautique américaine, mettant au point, au début des années 1930, des aéronefs postaux. En 1934, le gouvernement des États-Unis fait passer une loi interdisant à un fabricant d’avions de posséder des intérêts dans une compagnie transportant du courrier.

William Boeing se retire, sa succession étant assurée par des équipes aguerries. Boeing va connaître un nouvel essor pendant la Seconde Guerre mondiale avec la production des bombardiers.

Désastre financier

À partir de la fin des années 1950, l’entreprise domine progressivement le marché civil mondial, laissant peu de place à Lockheed, McDonnell Douglas et les autres…