De Taylor à l’IA, tour d'horizon des grands penseurs du travail
  1. Accueil
  2. Entreprise
  3. Travail
  4. De Taylor à l’IA, tour d'horizon des grands penseurs du travail

Entreprise

De Taylor à l’IA, tour d'horizon des grands penseurs du travail

Martine Peyrard-Moulard
,
Sélection abonnés

Le travail, son organisation, sa valeur, son marché ont évolué. Panorama des théories qui provoquent ou qui suivent ces mutations. Jusqu’à, un jour, penser un monde sans travail ?

L'organisation scientifique du travail

Frederick W. Taylor

Frederick W. Taylor (1856-1915) met en place l’Organisation scientifique du travail (OST) avec une double division – verticale et horizontale – du travail (avec séparation des activités de conception et d’exécution et parcellisation des tâches). De nouveaux métiers apparaissent : ouvriers spécialisés (OS), ingénieurs d’études…

---------------------------------


La chaîne de production

Henry Ford

Henry Ford (1863-1947), industriel, il applique l’OST et y ajoute le convoyeur mobile : c’est le travail à la chaîne et la mécanisation des usines.

Le fordisme est aussi un mode de régulation, avec un partage des gains de productivité avec les salariés assurant une consommation de masse pour écouler une grosse production de produits standardisés.

---------------------------------


La mécanisation permet de passer de l’atelier à l’usine où se concentre une main-d’œuvre soumise et contrôlée, dirigée par une hiérarchie verticale pyramidale et dotée d’un système disciplinaire.