Doit-on craindre une vague de désindustrialisation en France ?
  1. Accueil
  2. Entreprise
  3. Industrie
  4. Doit-on craindre une vague de désindustrialisation en France ?

Entreprise

Doit-on craindre une vague de désindustrialisation en France ?

Adrien Palluet
,
Sélection abonnés

Avec la hausse des coûts de l’énergie en France, de nombreuses entreprises du secteur industriel réduisent, stoppent leur production ou mettent en pause des projets d’investissement dans l’Hexagone. Une tendance qui pourrait freiner le mouvement de relocalisation entamé ces dernières années.

L’essentiel

- De nombreux acteurs économiques s’inquiètent d’une possible désindustrialisation de la France en raison de la hausse du coût de l’énergie.

- Cette dernière fait grimper les coûts de production, et ce, malgré les tentatives d’endiguement de l’État avec notamment le bouclier tarifaire.

- Derrière la question énergétique, le risque existe aussi en raison d’un manque général de compétitivité de l’industrie française.

______

Le mot est comme un fantôme du passé. La « désindustrialisation » nous rappelle presque instantanément les bassins miniers, textiles ou sidérurgiques du nord et de l’est de la France, aujourd’hui image d’Épinal des territoires pauvres touchés par le chômage.

Cette ritournelle, qui plane depuis les années 70 sur l’Hexagone, est reparue le 8 novembre dernier, au micro de RTL, dans la bouche de Geoffroy Roux de Bézieux, le patron du Medef, le syndicat du patronat : « La France est voie de désindustrialisation. » Encore. Même cri d’alerte de l’économiste Daniel Cohen dans Les Echos ou de Christian Saint-Etienne sur Radio Classique.