Embaucher trop de jeunes pour grandir, l'erreur de la start-up Tankyou

Entreprise

Embaucher trop de jeunes pour grandir, l'erreur de la start-up Tankyou

Jeune start-up de livraison de carburant fondée en 2016, Tankyou a recruté beaucoup et rapidement pour soutenir son développement. Mais le choix en trop grand nombre de profils juniors lui a fait perdre du temps et de l’argent.

Tankyou livre du carburant chez le consommateur depuis 2016, l’année de son lancement et la jeune entreprise s’est mise à recruter massivement en 2017. « Les entretiens étaient un peu expédiés. Si la personne avait les compétences, une première expérience dans le domaine, on la prenait tout de suite », se souvient le dirigeant et cofondateur, Antoine Roussel.

Les recrutements comportaient deux étapes sur quelques jours, avec souvent deux ou trois candidats. En trois ans, l’entreprise passe « de zéro à 90 salariés, avec beaucoup de juniors, des profils sortis d’école, la tête bien faite, mais très peu d’expérience ».

C’est assez courant dans les start-up : outre le coût réduit de salariés juniors persiste l’idée que des jeunes s’adapteront mieux à cet univers.