Ergonomie : Azergo dessine le poste de travail du futur

Entreprise

Ergonomie : Azergo dessine le poste de travail du futur

À l’heure du développement du télétravail, Nicolas Pfennig, le fondateur de la marque d’aménagement ergonomique de bureaux, a pour ambition de devenir le leader européen du secteur.

« J’avais 22 ans, pas d’enfant, pas de crédit… Je me suis dit qu’à part du temps, je n’avais pas grand-chose à perdre. » Et il a tout gagné : 14 ans après sa création, l’entreprise de Nicolas Pfennig réalise un chiffre d’affaires de 20 millions d’euros, en vendant sièges assis-debout et bureaux à hauteur variable. Encore fallait-il avoir l’idée de se lancer dans l’aménagement ergonomique des postes de travail, la spécialité d’Azergo.

En 2007, Nicolas Pfennig, fraîchement diplômé de l’Idrac, une école de commerce, vient de débuter sa carrière chez EDF. Mais les discussions au sein de sa famille, très impliquée dans le monde du handicap, lui laissent entrevoir une autre perspective. 

L’actualité, c’est le renforcement des obligations légales des entreprises pour l’embauche de personnes handicapées. « Je me suis rendu compte que ces entreprises allaient très rapidement avoir des besoins d’aménagement pour accueillir ces personnes », se rappelle le jeune patron. Il établit un business model, s’envole pour la Scandinavie, pionnière sur le sujet, arpente les salons… C’est parti. Basée à Vourles (69), Azergo démarre avec un capital de 25 000 euros.