Fiche métier. Chef de station de traitement des eaux usées, un métier qui recrute

Entreprise

Fiche métier. Chef de station de traitement des eaux usées, un métier qui recrute

Le directeur de station orchestre la grande machinerie d’épuration de l’eau. Il assure la sécurité des installations et des équipes, et se charge du recyclage des boues pour en faire du biogaz.

L’eau file. À peine sortie du pommeau de la douche, elle atterrit sur la chevelure, attrape la mousse du shampoing, continue sa course sur le corps, s’accroche à quelques grains de sable et de sel, souvenirs d’une journée passée à la plage, et repart dans les tuyaux.

Dans les longs tunnels obscurs qui la mènent jusqu’à la station d’épuration, elle croise d’autres eaux usées, celles des machines à laver, voilées de lessive, et celles crachées par les industries, notamment. Parfois, la pluie se joint à la cohue.

« L’été, dans certaines stations balnéaires et certains sites touristiques de montagne, la population est multipliée par 10. Quelques semaines avant le début des vacances, les équipes techniques des stations de traitement des eaux usées ont adapté les traitements biologiques – les bactéries ont besoin d’un temps d’acclimatation – et mis en route des réacteurs supplémentaires », décrit Julien Laurent, enseignant-chercheur en traitement des eaux usées à l’École nationale du génie de l’eau et de l’environnement de Starsbourg (Engees).