France Loisirs : Comment le populaire « club de livres » a perdu ses abonnés

Entreprise

France Loisirs : Comment le populaire « club de livres » a perdu ses abonnés

L’entreprise qui a démocratisé la lecture avec près de quatre millions d’abonnés, n’en compte plus que 800 000, symbolisant la disparition du « club de livres », dont le rôle culturel a connu son apogée dans les années 1980.

couv_uneCet article est extrait de notre magazine consacré aux super-pouvoirs économiques des politiques. À retrouver en kiosque et en ligne.

Le couac

La société France Loisirs est créée en 1970 par le groupe allemand Bertelsmann, numéro trois mondial de l’édition, en association avec Les Presses de la Cité.

Treize ans plus tard, le modèle économique séduit les Français : une carte d’abonnement permet de recevoir un catalogue où sont proposés, chaque trimestre et à des prix préférentiels, 400 titres – dont 10 nouveautés – sélectionnés et commentés.

Des livres que l’on peut recevoir à domicile ou acheter dans les 185 points de vente du club. En contrepartie, l’abonné s’engage à commander au moins un livre par trimestre ou à recevoir un livre sélectionné par le club. Une idée simple, pratique, rentable.