Grande distribution : Carrefour, trop lourd dans la bataille du discount

Entreprise

Grande distribution : Carrefour, trop lourd dans la bataille du discount

Le groupe a longtemps dominé le secteur en France. Mais ses hypermarchés perdent des clients et Carrefour cherche à se relancer en innovant dans les petites surfaces.

« Vos courses moins chères », proclame ce Supeco flambant neuf, posé sur un petit parking perdu dans une zone commerciale des Yvelines, à deux pas d’un Lidl. Supeco, ça ne vous dit rien ? C’est l’atout que vient d’abattre Carrefour, l’enseigne emblématique de la grande distribution, dans la guerre des prix qui l’oppose à ses concurrents. « On a trouvé un bon format pour nos supermarchés discount. Ce n’était pas évident […] », s’est réjoui le PDG du groupe, Alexandre Bompard, lors de la présentation des résultats 2020.

Depuis la fermeture des ex-magasins Dia, en 2018, Carrefour n’était plus présent dans ce secteur. Ennuyeux, alors que Lidl gagne des parts de marché depuis dix ans. Mais le succès de l’enseigne allemande n’explique pas à lui seul pourquoi Carrefour, inventeur du concept d’hypermarché, a perdu la couronne de roi des distributeurs en France, sa place forte. En 2017, le groupement E. Leclerc lui est passé devant en parts de marché. Depuis, il se bat pour reconquérir du terrain, talonné par Les Mousquetaires (Intermarché).