Grande distribution : comment Prisunic a fini par couler 

Entreprise

Grande distribution : comment Prisunic a fini par couler 

Dans les bouleversements du commerce des années 1970, 1980 et 1990, la marque populaire n’a pas su jouer la bonne carte… et a fini par couler.

CouvPleco40.jpgLa France peut-elle s'inspirer des politiques économiques réussies des autres pays du globe ? C'est le sujet qu'a choisi de traiter la rédaction de Pour l'Éco ce mois-ci. À retrouver en kiosque et en ligne.

Prisunic est l’enseigne d’une société de magasins populaires créée au début des années 1930 par les Grands Magasins du Printemps. Le concept commercial est américain. Il consiste à vendre en un même lieu des articles de toutes natures et de besoin courant à une gamme de prix compétitif : à « prix uniques ». 

Les autres grands magasins français en font autant : les Nouvelles Galeries avec Uniprix, les Galeries Lafayette avec Monoprix. Au début, rien ne semble pouvoir entraver la croissance. Prisunic innove et utilise les méthodes des grandes marques, étendant son action en province et à l’étranger.