Growth hacker, le métier qui booste les recettes des startups

Entreprise

Growth hacker, le métier qui booste les recettes des startups

Activateur de croissance d’une entreprise, le growth hacker met en œuvre des techniques marketing spécifiques aux startups pour booster leur chiffre d’affaires.

« J’ai créé mon agence web alors que j’étais encore étudiant. J’avais 23 ans et 1000 euros de capital. Il me fallait des idées et des astuces pour me faire connaître rapidement et gagner des clients. C’est comme ça que je suis devenu growth hacker », explique François Charpentier. Le métier, 10 ans à peine, a été créé par les start-up de la Silicon Valley.

Générer du trafic

« Tout le succès d’une start-up se joue sur sa capacité à arriver la première sur un marché encore inexploré et sans concurrents. La deuxième place est dangereuse. Pour survivre, il faut donc populariser rapidement un nouveau produit ou service, le tout avec un budget très réduit », explique Marie-Hélène Duchemin, directrice académique du master 2 Start-up et développement numérique de l’EM Normandie.